Rotary et Nations-Unies : plusieurs décennies de collaboration

mardi 13 septembre 2016

La collaboration entre le Rotary International et l’Organisation des Nations-Unies ne date pas d’hier. Elle remonte à la fondation de l’ONU, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Des Rotariens ont même joué un rôle majeur dans la rédaction de la Charte des Nations-Unies. Et il y a des similitudes entre les objectifs de nos deux organisations qui veulent promouvoir la paix et la compréhension internationales.

Aujourd’hui deux Rotariens du District 1990 représentent le Rotary International auprès de l’organisation mondiale. L’ancien ambassadeur Walter Gyger, président actuel du RC Genève International, est le représentant du RI auprès de l’Office des Nations-Unies à Genève.

La PDG Claudine Wyssa est représentante suppléante.

Tous deux ont été nommés directement par le Président du RI, le premier juillet 2015. Ils ont remplacé les PDG Peter Eichenberger et Francis Godel.

Répartition des tâches

Les  nouveaux représentants se sont répartis les tâches : Claudine Wyssa, avec son bagage de PDG, s’occupe de la communication avec le District 1990 et les clubs. Fort de son expérience d’ancien Chef de la Mission Suisse à Genève, Walter Gyger assume les relations avec les organisations internationales : « Les premiers mois de mon mandat m’ont servi à renouer des contacts avec la Genève internationale. J’ ai vite constaté que j’avais besoin de l’aide de la communauté internationale. Pour cette raison je me suis pleinement investi dans la création du nouveau club,  le RC Genève International. »Et dès la soirée de sa remise de charte, le club anglophone de Genève a réalisé une première action en faveur des réfugiés syriens au Liban, en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés. 45'000 francs ont été réunis au profit de 700 familles.

Rotary, ONU et développement durable

Deuxième étape, un séminaire au mois d’avril dernier sur le thème suivant : Comment le Rotary peut-il contribuer à la mise en œuvres des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies ? Ces objectifs sont au nombre de dix-sept ! Il visent à éliminer la pauvreté et la faim, à permettre à chacun de vivre en bonne santé, de recevoir une éducation de qualité et de trouver un travail décent, à réduire les inégalités et à promouvoir l’égalité des sexes, à offrir à tous un accès à l’eau potable, à lutter contre les changements climatiques, à préserver les écosystèmes terrestres, etc…

Création de groupes de travail

Au terme de ce séminaire, plusieurs groupes de travail ont été créés. Pour ne donner qu’un exemple, un groupe réunissant des Rotariens de plusieurs Clubs et Districts, des représentants de l’OMS, des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ainsi que du World Economic Forum (WEF), a pris en charge le dossier Santé des mères et des enfants . D’autres groupes ont  été constitués autour de thématiques aussi essentielles que le sort des réfugiés, notamment en Ukraine et en Turquie, ainsi que la politique de sécurité et la paix. Avec comme objectif la participation du Rotary à la Geneva Peace Week, du 7 au 11 novembre 2016.

Ce ne sont que des exemples, car les projets sont nombreux. On l’aura compris : les représentants du RI auprès de l’ONU à Genève n’y sont pas pour faire de la figuration !

Pascal Besnard